Financement immobilier

Parler de financement immobilier revient à évoquer les différentes modalités des crédits immobiliers. En effet, à moins de disposer de fonds propres assez conséquent pour acquérir soi-même un bien immobilier, l’apport personnel s’avère souvent  insuffisant pour financer un achat immobilier.

Se lancer dans la recherche d’un financement immobilier n’est guère aisée. Primo,  les organismes de financement imposent  de nombreux critères pour accorder un prêt. Secondo, devant la diversité des options qui s’offrent  à lui, le futur acquéreur se doit d’étudier chaque offre et de les comparer. Il ne doit ignorer aucun détail au risque de se retrouver « perdant » au final.  Ainsi, avant toute opération, il est  recommandé d’acquérir un minimum de connaissances sur le financement immobilier.

Les differents types de financement immobilier

Le crédit amortissable se caractérise par des mensualités constantes. Cependant, il n’est pas exclut que les termes du contrat  envisagent  des mensualités dégressives ou progressives. Ici les intérêts de chaque  mensualité sont calculés sur le reste du capital restant à rembourser.

Le crédit relais est toujours réservé aux propriétaires. Ces derniers  décident  de vendre leurs biens immobiliers pour acheter un nouveau. Le principe est  celui d’une avance de fond par les organismes de crédit : cette avance ne concerne pas l’intégralité du fond nécessaire à l’acquisition. Elle porte  sur 50% à 80% de celle-ci et le remboursement se fait sur une période de 24 mois. Les échéances portent uniquement sur les intérêts alors que le capital sera payé dés la conclusion de la vente.

Le prêt immobilier in-fine se caractérise par son mode de remboursement. Les mensualités concernent  uniquement les intérêts. Le capital quant à lui sera remboursé intégralement à l’échéance du crédit. Cette option présente un avantage fiscal important à ne pas négliger.

Le crédit à palier permet de diviser  la durée de remboursement en deux périodes,  d’effectuer un lissage et de bénéficier de taux réduits.

Les aides aux financement immobilier

Les personnes à la recherche de financement immobilier peuvent obtenir un « coup de pouce », généralement des autorités publiques. Ses aides financières viennent s’ajouter aux prêts immobiliers obtenus. On distingue ainsi  8 catégories d’appuis aux prêts immobiliers :

  • Le prêt à taux zéro
  • Le prêt pass travaux
  • Les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat
  • Les taux avantageux et les primes d’épargne générés par le plan épargne logement et  le compte épargne logement
  • Le prêt accession social qui permet l’octroi de l’Aide Personnalisée au Logement (APL)
  • Les prêts bonifiés (prêts fonctionnaires, prêts EDF, prêts mutuels et caisses de retraites, prêts départementaux et régionaux)
  • Les prêts conventionnés qui ne nécessitent aucun justificatif de ressources
  • Le prêt patronal

Les modalités de financement immobilier

Chaque opération de prêt, dans le cadre d’un financement immobilier,  est assortie de frais de dossiers bancaires. Ils représentent généralement 1% du capital emprunté mais sont négociables.

Les organismes exigent une liste de pièces à fournir relatives à l’identité de l’emprunteur, ses revenus, ses charges et les détails de son projet.

L’institution doit présenter le tableau d’amortissement de l’emprunt à son client.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *