Financement achat immobilier

A moins de posséder la somme nécessaire pour acquérir un bien immobilier, le financement achat immobilier passe obligatoirement par le crédit.  Toutefois, pour venir en aide aux personnes à revenu faible, l’état a mis en plus des aides au financement achat immobilier.

L’apport personnel

L’apport personnel fait partie intégrante des sources de financement achat immobilier.  Une personne qui a bénéficié d’un prêt conventionné ou d’un prêt  d’ascession sociale, doit financer 10% de la valeur de l’acquision. Pour les autres, l’apport doit représenter 20% du montant du projet immobilier.

L’apport peut être constitué :

  • des économies de l’emprunteur,
  • de  placements (livret d’épargne logement, livret d’épargne populaire ou autres)
  • de valeurs mobiliaires (actions, SICAV, parts de société civil de placement immobilier)
  • des héritages

Toujours dans le cadre des apports personnel, un livret d’épargne logement permet de bénéficier du prêt épargne logement avec un taux privilégié. Le compte épargne logement doit être ouvert au moins quatre ans avant la date du prêt.

Les sources de financement

Lorsque l’on parle de financement achat immobilier, les différents types de crédit nous viennent à l’esprit.

Si vous souhaitez des mensualités constantes, le crédit amortissable est adapté. Le contrat peut toutefois prévoir des mensualités progressives ou dégressives. Quoi qu’il en soit, le principe est simple : pour chaque mensualité, l’intérêt est calculé sur le capital qui reste à rembourser.

Pour ceux qui sont déjà propriétaires et qui souhaitent effectuer une nouvelle acquisition en vendant son bien immobilier, le crédit relais est recommandé. Les organismes de crédit considèrent ce procéssus comme une avance de fond. Cette dernière porte sur 50% à 80% de la valeur de la nouvelle acquisition et le remboursement s’étale sur 24 mois au maximum. Notons que sur cette période seuls les intérêts seront payés. Le capital sera remboursé une fois la vente conclue.

Pour  bénéficier d’avantages fiscaux, le prêt immobilier in-fine est recommandé. Le capital est rembousé  lorsque l’emprunt arrive à échéance. Les mensualités porteront sur le paiement des mensualités.

Le crédit à palier présente plusieurs avantages : deux périodes de remboursement, taux réduits, possibilité d’effecter des lissages.

Les aides aux prêts

Un crédit est parfois insuffisant pour effectuer intégralement un financement achat immobilier. Dans ce cas, le futur acquéreur peut envisager les aides aux prêts immobiliers.

Le prêt à taux zéro consiste à obtenir un emprunt sans taux d’intérêt. Ce type de prêt est réservé aux personnes qui ne sont pas propriétaires de leurs résidences  principales depuis deux ans. Il peut servir à construire, acquérir, transformer un logement neuf ou ancien.

Le prêt conventionné ouvre droit à l’aide personnalisé au logement de la caisse d’allocation familiale.

Le prêt à l’accession sociale est accordé selon les revenus de l’emprunteur. Le bien immobilier acquis doit constituer la résidence principale de l’emprunteur. Ce prêt permet également de bénéficier de l’APL.

Le prêt 1% logement  est quant à lui réservé aux personnes qui travaillent dans une entreprise de 10 salariés ou plus. Il sert à acquerir, construire, agrandir ou améliorer une résidence principale.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *