Conseil financement immobilier

Avant de concrétiser un projet immobilier, il est important de s’informer. En surfant sur les sites des organismes de crédit ou des courtiers on peut trouver des  conseil financement immobilier.  Des points de vigilences, des simulateurs credit immobilier et des lexiques sont généralement mis à la disposition des internautes. Pour obtenir un conseil financement immobilier on peut également s’adresser directements aux établissements de prêts ou aux courtiers. Malheureusement les recommandations données par ces organismes ne sont pas très objectifs et ils ont tendance à valoriser leurs produits.

Les forums regorgent aussi de précieux conseil financement immobilier. Enfin, s’informer auprès des associations de défenses des consommateurs est une excellente idée. Voici quelques conseil financement immobilier à appliquer. Ces conseil financement immobilier sont classés en deux catégories : les précautions à prendre avant de choisir le type de prêt et l’établissement de crédit d’une part et d’autre part le comportement à adopter avant la signature du contrat.

Trouver le meilleur financement immobilier

Maîtrisez au minimum le jargon du crédit immobilier : crédit amortissable, relais, à palier, prêt in-fine…

Effectuez des simulations sur le net sur vos possibilités (taux d’endettement, montant empruntable, montant des mensualités).Si vos possibilités d’emprunt sont insuffisants pour financer le projet, envisagez les aides aux financements (prêt à taux zéro, subvention de l’ANAH , prêt conventionné …).

Pocédez aux comparaisons. Pour que celles-ci soient réellement efficaces, analysez les taux effectifs globaux des différents établissements. Le mode de calcul des TEG est le même peu importe l’organisme ; de plus ils représentent le coût réel de l’emprunt car ils englobent l’intégralité des frais (assurances, frais de dossier qui excedent rarement 1% de la somme empruntée, garanties, frais fiscaux …etc). Ainsi vous n’aurez pas la mauvaise surprise de découvrir des coûts cachés en cours de remboursement.

Ayez également recours aux services des courtiers. Leurs divers partenaires leur permettent de dénicher les meilleures offres.

Enfin,  adressez-vous à votre banque pour voir ce qu’elle propose. Si son taux est trop élevé par rapport à ceux que vous avez vus, menacer-la de la quitter. Si elle persiste, faites-le. Logiquement, votre banquier cèdera car un prêt immobilier lui permettra de vous garder pour plusieurs années.

Les précautions à prendre lors de la signature du contrat

Avant de débuter un projet immobilier, retenez que l’apport personnel est très apprécié des banques ; d’où l’importance de l’épargne. En ayant constitué une épargne vous démontrerez également votre capacité d’épargne.

Focalisez-vous sur le plan de financement pour  obtenir une visibilité concernant l’impact des mensualités sur votre budget. Exigez de la banque un plan de financement personnalisé  qui intégre  vos capacités de remboursement.

Renseignez-vous sur la souplesse des remboursements : est-il possible d’augmenter le montant des mensualités ou inversement de les diminuer ?

En toute circonstance, fixez-vous une marge de sécurité pour évitez les retards de paiement.

Enfin, la loi prévoit un délai de rétractation de 10 jours après la signature du contrat. Profitez de cette durée pour revoir en détail le plan de financement ainsi que les termes du contrat.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *